• CPEG, SCORE, budget 2018, PF17: quatre raisons de se mobiliser!

    LA MOBILISATION S’IMPOSE !

    En novembre et décembre 2015, c’est par la grève et les manifestations que le personnel avait obligé le Conseil d’Etat à retirer ses mesures structurelles visant à réduire les « coûts du personnel ». En 2017, une fois encore, c’est au personnel et à la démocratie que le gouvernement s’en prend!

     

    +
  • CPEG, SCORE et ensuite? Appel à la mobilisation!

    La coupe est pleine: le conseil d'État déclare la guerre à la fonction publique et par là-même remet en cause la qualité des prestations dues par l'État aux habitant-e-s de ce canton.

    Non content d'attaquer les employé-e-sur les salaires différés (prestations de prévoyance en baisse avec le PL CPEG), le Conseil d'État s'en prend maintenant à leurs salaires directs avec son délirant PL SCORE (baisses de salaire annuel jusqu'à -12% dans certains services, un véritable scandale).

    +
  • CPEG : Soutenir le PL 12095 pour permettre de véritables négociations

    L’Assemblée des délégué-e-s du Cartel intersyndical du 26 septembre réclame l’ouverture de négociation sur la Caisse de prévoyance de l’État de Genève. L’avant-projet de loi du Conseil d’État, reçu 15 jours auparavant, étant du point de vue du Cartel contestable voire inacceptable sur de nombreux points. Afin de permettre aux négociations de se dérouler dans un calendrier raisonnable, le Cartel demande au Conseil d'État de soutenir le PL 12095 et appelle le personnel à se mobiliser pour défendre ses retraites.

    +
  • Initiative populaire cantonale: Sauvegarder les rentes en créant du logement

    Le Cartel intersyndical du personnel de l’Etat et du secteur subventionné et l’ASLOCA lancent aujourd’hui une initiative législative populaire « Sauvegarder les rentes en créant du logement ». La récolte de signatures commence dès ce jour, et s’étendra jusqu’au 23 décembre 2017.

    +
  • Le Cartel intersyndical rejette avec force l'avant-projet de loi sur SCORE!

    Prenant acte de l’absence de volonté du Conseil d’État de parvenir à un accord sur le projet SCORE, et au vu du contenu de l’avant-projet de loi soumis à consultation, le Cartel demande le retrait de cet avant-projet. SCORE ne peut pas et ne doit pas passer sous cette forme!

    +
  • Défendons nos retraites!

    Dans un contexte très tendu, le Cartel tente de repousser l’adoption dans l’urgence de mesures techniques réduisant les prestations de retraites – et donc les salaires – des employé-e-s du service public. La mobilisation est nécessaire!

    +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • Défaut
  • Titre
  • Date
  • Désordre
  • La coupe est pleine: le conseil d'État déclare la guerre à la fonction publique et par là-même remet en cause la qualité des prestations dues par l'État aux habitant-e-s de ce canton.

    Non content d'attaquer les employé-e-sur les salaires différés (prestations de prévoyance en baisse avec le PL CPEG), le Conseil d'État s'en prend maintenant à leurs salaires directs avec son délirant PL SCORE (baisses de salaire annuel jusqu'à -12% dans certains services, un véritable scandale).

    +
  • L’Assemblée des délégué-e-s du Cartel intersyndical du 26 septembre réclame l’ouverture de négociation sur la Caisse de prévoyance de l’État de Genève. L’avant-projet de loi du Conseil d’État, reçu 15 jours auparavant, étant du point de vue du Cartel contestable voire inacceptable sur de nombreux points. Afin de permettre aux négociations de se dérouler dans un calendrier raisonnable, le Cartel demande au Conseil d'État de soutenir le PL 12095 et appelle le personnel à se mobiliser pour défendre ses retraites.

    +
  • Le Cartel intersyndical du personnel de l’Etat et du secteur subventionné et l’ASLOCA lancent aujourd’hui une initiative législative populaire « Sauvegarder les rentes en créant du logement ». La récolte de signatures commence dès ce jour, et s’étendra jusqu’au 23 décembre 2017.

    +
Voir plus d’articles Touche MAJ pour tout voir load all

Présentation

Le Cartel intersyndical du personnel de l’Etat et du secteur subventionné est une organisation faîtière regroupant 11 associations syndicales à Genève. Il est le principal interlocuteur du Conseil d’Etat, qu’il rencontre environ une fois par mois. Il fait valoir les droits et les besoins des employé-e-s de l’Etat et du secteur parapublic, et défend les prestations publiques dues à la population.

Le Cartel intersyndical du personnel de l’Etat et du secteur subventionné est une organisation faîtière regroupant 11 associations syndicales à Genève. Il est le principal interlocuteur du Conseil d’Etat, qu’il rencontre environ une fois par mois. Il fait valoir les droits et les besoins des employé-e-s de l’Etat et du secteur parapublic, et défend les prestations publiques dues à la population.

Le Cartel intersyndical se bat pour un service public fort et universel, assurant à l’ensemble de la population ses biens : éducation, santé, justice et sécurité, prestations sociales, infrastructures, transports, régulation de l’économie et protection de l’environnement. Ce précieux socle a pour principe de fonctionnement et pour valeur essentielle la solidarité. Il bénéficie à l’ensemble de la société : citoyennes et citoyens, population internationale, entreprises.

Aux attaques et atteintes dont la fonction publique fait l’objet, le Cartel intersyndical rappelle que c’est sans discontinuer et sans ménagement que les employé-e-s de la fonction publique veillent et œuvrent pour les citoyen-ne-s et leur qualité de vie. Avec pour unique objectif le bien commun, le service public et parapublic est le rouage vital pour un juste fonctionnement de l’Etat de droit, au delà des intérêts partisans à court terme.

Le Cartel intersyndical considère que le droit du personnel à des conditions adéquates de travail et le droit de la population à des prestations adaptées à ses besoins sont deux facettes de la même médaille. Car la qualité des prestations dues à la population est indissociable des conditions dans lesquelles elles sont délivrées.

De bonnes conditions de travail permettent également d’attirer et de conserver des professionnels compétents, de garantir l’égalité de traitement des citoyennes et des citoyens, et de garantir des services sûrs et de qualité en tous temps.

 

Les principaux axes défendus par le Cartel intersyndical:

  • Défense et protection de la qualité des prestations à la population
  • Effectifs suffisants pour répondre aux besoins de la population
  • Conditions de travail respectueuses des personnes
  • Droit à une formation professionnelle et continue
  • Respect de la personnalité et protection de la santé
  • Egalité de traitement entre les hommes et les femmes
  • Maintien du statut de droit public et rejet des statuts précaires
  • Politiques salariale et de retraite justes