RIEIII fédérale balayée

La population démontre qu’elle tient aux prestations au travers de services publics de qualité.

Après la très difficile et tendue campagne contre la RIE III, avec des moyens pourtant très défavorables au camp du NON, c'est finalement celui-ci qui inflige une défaite très importante aux partisans d'une réforme fiscale brutale, avec près de 60% de voix contre ce projet.

La population ne s'est pas laissée impressionner par les annonces à l'emporte-pièce de la droite, qu'il n'y a pas de plan "B", que si le oui l'emportait, alors des mesures d'économie drastiques seraient appliquées par le ministre des finances Ueli Maurer ou enfin que des milliers d'emplois seraient perdus. Le message est clair pour nous: les privilèges pour la minorité et l'austérité pour la majorité, le peuple suisse n'en veut plus.

 

Un projet à reprendre en écoutant les besoins de la population suisse

Le parlement peut recommencer son travail car les statuts fiscaux doivent disparaître pour le bien des entreprises suisses mais cette fois-ci en évaluant bien toutes les options pour qu'il n'y ait pas de nombreux-euses perdant-e-s comme cela aurait été le cas avec cette mauvaise réforme.

Nous nous réjouissons de pouvoir faire entendre une voix plus raisonnable et plus équitable au sein des discussions qui reprendront bientôt pour élaborer une nouvelle mouture du projet.

Cette possibilité, c'est vous toutes et tous qui nous l'ont offerte avec vos voix contre ce projet. Soyez-en chaleureusement remercié-e-s ici et maintenant. Le Cartel intersyndical tient aussi à remercier toutes celles et tous ceux des syndicats et des associations professionnelles qui se sont mobilisé-e-s ces dernières semaines pour que ce projet soit rangé du côté des mauvais souvenirs.