Nov 03
2021

Depuis de nombreuses années, le gouvernement, pressé par la droite, cherche à niveler par le bas nos conditions de retraite. En septembre, le gouvernement est une fois de plus passé à l'offensive en déposant trois projets de loi (PL). Ils concernent la CPEG et celles de la police et des TPG.

Concrètement, la répartition actuelle (33% à charge du salarié, 66% à charge de l'employeur)  serait modifiée, passant à 42% - 58% pour les nouvelles personnes engagées. Soit une augmentation du taux de cotisation du personnel de 27%.

A long terme, c'est tout le personnel de l'Etat et du secteur subventionné qui sera au régime d'une répartition des cotisations 42% pour les employé.es et 58% pour l'employeur. Le Conseil d'Etat et les partis de droite auront alors atteint leur objectif d'une péjoration majeure du système de prévoyance à l'Etat de Genève!

Une baisse de salaire inacceptable

Ces modifications législatives (trois PL) entraîneront une baisse de salaire net entre 1.27% et 3.34% suivant la caisse de prévoyance (CPEG, police ou TPG) et le traitement annuel perçu. 

A cette diminution du salaire net, il faut ajouter le blocage de l'indexation des salaires au coût de la vie durant quatre ans! L'indice genevois des prix à la consommation est en hausse. Pour l'année en cours et selon nos droits c'est l'indice d'octobre à octobre qui devrait être considéré et il sera proche de 1%. Sans compter la perte de l'annuité 2021 et celles programmées pour 2023 et 2025. Trop c'est trop. Aucun autre canton suisse ne s'attaque d'une pareille manière à sa fonction publique!

Le Cartel dénonce donc une fois encore la politique du Conseil d'Etat et de la majorité du Grand Conseil qui consiste à économiser sur le dos du personnel de la fonction publique. Pour rappel, le non-versement d'une annuité équivaut à une économie de 55 millions de CHF et celui du renchérissement (environ 1%) plus de 40 millions de CHF.

Initiative fiscale à signer et mobilisation!

Pour éviter ces économies sur le dos du personnel, c'est au niveau des recettes fiscales qu'il faut s'engager. Les syndicats et les partis de gauche ont lancé une initiative cantonale pour un prélèvement de solidarité sur les grandes fortunes que le Cartel vous recommande de signer et de faire signer dans les meilleurs délais (lien vers l'initiative à signer).

Le Cartel vous invite à discuter avec vos collègues et à vous organiser sur vos lieux de travail en vue d'une mobilisation qui se tiendra dans le courant du mois de novembre. Il ne faut pas attendre, le temps presse.

 Lien vers l'info-lettre du Cartel - le gouvernement attaque vos retraites!