Des conditions «attractives» indépendamment de la fiscalité

Les conditions d’attractivité de Genève existent indépendamment de la fiscalité au sens strict. Pour les entreprises, c’est un taux de TVA très bas, et des charges sociales également très basses en comparaison internationale. Ces facteurs comptent beaucoup, de l’aveu de tous. Toutefois, lorsqu’il s’agit de baisser la fiscalité, ils sont systématiquement omis. Le droit du travail suisse, peu protégé, peu contrôlé et très libéral, est malheureusement un autre facteur de poids dans l’attrait pour les entreprises.

Les conditions-cadre juridiques et étatiques sont également un facteur fort : la qualité de l’administration suisse et genevoise est sans comparaison avec celle d’autres pays. La qualité des infrastructures y est également exceptionnelle. Un contexte géopolitique stable, la sécurité et la qualité de vie sont d’autres facteurs d’une importance considérable, comme la situation géographique centrale, ou la présence de nombreuses organisations internationales.

Mais ces conditions cadre ont un prix : avoir sur un territoire cantonal aussi petit une administration d’une telle qualité, ses organisations internationales, un hôpital de dimension internationale, une université qui régate à l’échelle mondiale dans certaines facultés, sans parler des innombrables services qui produisent les facteurs énumérés plus haut suppose des moyens publics en proportion.

Poursuivre l’effort de réflexion

Suite à notre journée syndicale du 27 février 2015 consacrée à la dette et la fiscalité, le Cartel intersyndical de la fonction publique et du secteur subventionné a décidé de poursuivre l’effort de réflexion. A cette fin, il a constitué deux groupes de travail.

1) Dette et fiscalité

Ce groupe est composé de trois sous-groupes :

  • Dette, fiscalité, RIE III et initiatives
  • Dettes et Audit
  • Circuits financiers
2) TiSA

Les objectifs de ces groupes de travail sont d’analyser, de comprendre, d’informer et de produire des textes de référence permettant au CARTEL Intersyndical d’éclairer son positionnement face à la situation actuelle et de prévoir les modalités pour combattre et relever les défis à venir.

Nous tenons à remercier ici les membres du sous-groupe: dette, fiscalité, RIE III et initiatives, pour la production de ce document qui a été adopté par l’assemblée des délégués le 5 avril 2016.

Un merci particulier à Jean-Luc Ferrière pour sa rédaction.

D’autres textes suivront.

Actes de la journée d’étude du CARTEL Intersyndical