Prises de position

Projet de budget 2024 de l’État de Genève (PB2024)

L’Assemblée des délégué-es du Cartel intersyndical

  1. Exige une indexation des salaires de 5% (renchérissement et hausse des primes maladie) et que des moyens adéquats à l’évolution des coûts et des besoins soient accordés au secteur subventionné, y compris pour les structures non soumises à la Ltrait;
    Cette indexation est d’autant plus importante, qu’il manque en outre: l’allocation vie chère pour les temps partiels, des moyens pour la mise en conformité à la Ltr des HUG, des moyens pour l’augmentation des rentes.
  2. Mandate le comité du Cartel afin qu’il porte cette revendication auprès du Conseil d’État;
  3. Décide de convoquer une Assemblée du Personnel pour le jeudi 19 octobre à 20h00, salle du Palladium (rue du Stand 3bis, Genève);
  4. Mandate le comité du Cartel afin d’organiser et mettre en oeuvre toute action de lutte utile en appui aux revendications du personnel (manifestations, grève, etc.).

Votations cantonales du 18 juin 2023

  1. Initiative 181: OUI «Pour la création d’emplois sociaux et écologiques et la réduction du temps de travail (Ini 1000 emplois)». Le Cartel a participé et soutenu la récolte des signatures pour cette initiative qui demande la mise en œuvre de deux revendications historiques du Cartel (emplois et temps de travail).
  2. Initiative 185: OUI «Pour une contribution temporaire de solidarité sur les grandes fortunes». Le Cartel a été un des initiateurs de cette initiative, lancée à la suite du Covid et des mesures d’économie de l’Etat en manque de moyens.
  3. NON à la «Loi sur les estimations fiscales de certains immeubles (LEFI)» qui, si elle est acceptée, va engendrer des pertes annuelles de plus de 100 millions de CHF pour l’Etat.
Visuel Initiative 1000 emplois

Votation cantonale du 12 mars 2023

Initiative 179: OUI «Supprimons les privilèges fiscaux des gros actionnaires»: le Cartel soutient le OUI à cette initiative.

Votations fédérales du 25 septembre 2022

  1. NON au «Financement additionnel de l’AVS par le biais d’un relèvement de la TVA»
  2. NON à «La loi fédérale sur l’assurance vieillesse et survivants (LAVS) (AVS 21)» – relèvement de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans.
  3. NON à la «Modification de la loi fédérale sur l’impôt anticipé (LIA)»
Visuel AVS 21: 65 ans, c'est toujours NON!